éléphants à Ruaha

Index de l'article

Ruaha National Park : le climat

La distinction, aussi classique qu'arbitraire, entre saison sèche de juin à octobre, petite saison des pluies en novembre et décembre, petite saison sèche en janvier-février et saison des pluies de mars à mai est encore plus arbitraire dans le Sud tanzanien que dans le Bord et donc encore moins valable. Le climat des parcs et réserves du sud est marqué par l'existence d'une saison humide, en principe de novembre à mai, et d'une saison sèche, en principe de juin à octobre, mais il arrive que les saison se prolongent ou soient marquées de phénomènes climatiques atypiques. 

Les mois les plus chauds sont de décembre à février, avec des pointes à 40 °C le jour mais moins de 25 °C la nuit. En été (hiver austral) il peut faire 30 ° C le jour mais seulement 15 °C la nuit.  Les pluies commencent en novembre, les mois des plus fortes pluies, de mars à mai, sont caractérisés par une végétation très haute qui peut gêner l'observation et par une faune dispersée. Certains hébergements ferment pendant cette grande saison des pluies. Les conditions climatiques en saison des pluies, de novembre à mai, peuvent changer énormément selon les caprices annuellement variables d'El Niño ou de la Niña, dans le Pacifique. Nous avons fait à Ruaha un safari en octobre, un en juin et deux safaris en février (en tout, trois bonnes semaines sur place). Avec pour les deux années de suite en février, des conditions très différentes, opposées même. Beau temps en 2006 et faune abondante facilement visible.
En janvier 2006, il avait anormalement peu plu en novembre et décembre, la végétation était brûlée, l'eau rare, les éléphants creusaient le lit des rivières asséchées pour trouver de l'eau, il n'y avait pratiquement pas de moustiques. Nous avons vu en nombre grands koudous, meutes de lions, troupeaux d'éléphants.
En janvier 2007, tout était vert, l'herbe était très haute, il pleuvait beaucoup, et les tsé-tsé évoluaient en innombrables escadrilles ! Les pluies étaient importantes et fréquentes et la faune cachée. Nous n'avons pas vu de lions, sauf deux malheureuses lionnes bien cachées dans les buissons et il en a été de même pour les autres espèces, sauf les éléphants et les girafes qui, allez savoir pourquoi, sont restés plus facilement visibles.

Cela pour dire que d'une année sur l'autre, les changements climatiques peuvent être considérables, car influencés dans un sens ou dans l'autre par les antagonistes El Niño et La Niña. Il existe aussi des différences liées au terrain, ainsi les précipitations sont plus importantes dans les zones escarpées avec une moyenne annuelle de 750 mm contre 500 mm pour les zones "plates".

Le tableau suivant, inspiré de Weather2travel.com, donne une bonne idée de ces deux saisons. D'autres sources offrent des données différentes, mais le principal demeure ces deux divisions, saison des pluies de novembre à mai et saison sèche de juin à octobre, avec des mois d'hiver (été austral) chauds. 

Climat du Ruaha National Park Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Sept. Oct. Nov. Déc.
Température Min-Max 19-29 19-29 19-29 18-29 17-28 15-28 14-27 15-28 16-30 18-31 19-32 20-30
Heures de soleil par jour 6 7 7 7 8 10 9 10 10 10 9 7
Précipitations en mm 143 123 133 103 17 1 0 0 0 7 44 149
Jours de pluie 19 17 19 13 4 0 0 0 0 2 7 19

ruaha 0615ruaha 6221265

 Ruaha avec soleil et nuages sur des portions à sec et en eau de la Ruaha River, fin juin
(photos du 22/06/2014, Juin est en saison dite "sèche"...)

 

Quand aller à Ruaha National Park ?

Pour l'observation de la grande faune, la meilleure période est la saison sèche, avec des animaux plus concentrés autour de la Ruaha River et une végétation moins exubérante qu'en fin de saison des pluies. Les pistes seront moins facilement praticables en saison des pluies même si beaucoup sont suffisamment caillouteuses/rocheuses pour ne pas devenir un marécage infranchissable... Pour l'observation des oiseaux, les mois de notre hiver offrent la présence des oiseaux migrateurs du paléarctique occidental et seront donc à privilégier. Les mois les plus pluvieux, de mars à mai, sont classiquement déconseillés.

Bibliographie "Ruaha"

Ruaha National Park An Intimate View A field guide to the common trees, flowers and small creatures of Central Tanzania de Sue Stolberger 2012 Une bonne introduction, et même mieux, à la flore de Ruaha NP, avec un "classement" par région du parc


ambassade de Tanzanie drapeauLe point de vue de l'ambassade

Le parc de Ruaha est le plus grand sanctuaire d'éléphants en Tanzanie. Le parc tient son nom de la rivière Ruaha qui traverse le parc d'ouest en l'est. C'est naturellement l'habitat des hippopotames et des crocodiles. On y trouve aussi des antilopes, des autruches et plus de 370 variétés d'oiseaux dont quelques espèces rares.

Meilleure période: de juin à février (de Dar Es Salaam, compter 8 heures de route ou 1h30 de vol en charter

le point de vue de TANAPA sur le Parc national de Ruaha

Superficie

20 300 km2

Situation

Centre de la Tanzanie, à 128 km à l'ouest d'Iringa.

Y aller

Vols réguliers et charters depuis Dar Es Salam, le Selous, le Serengeti, Arusha, Iringa, Ngorongoro, Mwanza et Mbeya. Accès possible toute l'année par la route par Iringa depuis Dar Es Salam (environ 10 heures) via Mikumi .

À faire

Safaris en voiture et randonnée dans la brousse préservée. Vestiges de l'âge de pierre à Isimila, près d'Iringa (l'un des plus importants sites préhistoriques d'Afrique).

Meilleur moment

Pour les prédateurs et les grands mammifères, préférer la saison sèche (de mi-mai à décembre); pour l'observation des oiseaux, la végétation et les fleurs, choisir la saison des pluies (de janvier à avril). Le grand koudou mâle est plus fréquent en juin à la saison des amours.

Logement

Trois campements de luxe à l'intérieur du parc, un lodge de taille moyenne, des "bandas" équipées et deux sites de camping. Plus loin, deux lodges haut de gamme sur la route d'accès principal et plusieurs hôtels e chambres d'hôtes à Iringa.