éléphants à Ruaha

Le safari a, comme chaque activité humaine, son vocabulaire spécifique, voire son argot. J'espère être utile en décryptant à ma manière certains des mots couramment utilisés par les T.O, guides et accompagnateurs divers, qu'ils soient francophones ou non.

J'ai bénéficié de l'aide gracieuse et avisée des gracieux et avisés membres de Voyage Forum, que je remercie. Leurs avisées contributions sont en police bleue.

4x4 : le véhicule de choix du safari, ne serait-ce que pour le folklore quand les conditions sont bonnes, saison sèche, bonne pistes, mais aussi pour sa résistance aux ornières, cailloux et pierres de certaines pistes et ses qualités de franchissement des flaques et mares des pistes boueuses ou inondées. Existe en complètement ouvert, sans portes ni fenêtres, dans le Sud tanzanien (et en Afrique australe) ou en fermé avec toit ouvrant en une partie relevable (on reste à l’ombre mais on voit moins le ciel, les oiseaux en vol ou haut perchés, le léo ou les singes au sommet des grands arbres e tutti quanti) ou en deux parties rabattables (le soleil tape mais on voit mieux le ciel, les oiseaux en vol ou etc.). Les 4x4 peuvent être à châssis court ou long, le 4x4 à châssis court est moins spacieux mais avec de meilleures qualités de franchissement.

Agence de safari : agence de voyage, en général de voyage africain connoté observation de la nature.

Agence locale : agence (de voyage).

A comme Amarula : une liqueur dont raffolent les humains (ou M comme Marula : un fruit dont raffolent les éléphants). Ajouté par Emma78, merci à elle ! En photo ci-dessous :

amarula 7023

Banda : bungalow, cabane, habitation individuelle en dur. Par ailleurs il conviendrait de compléter l'article Banda en précisant qu'il ne peut-être érigé qu'en bois bandé sous peine de s'affaisser. Ajouté par Voyajou, merci à lui !

Big five : les cinq grands, terme obsolète employé par les chasseurs à une époque (presque) révolue où le but était de tuer dans le même safari buffle, éléphant, rhinocéros, lion et léopard, un concentré de connerie humaine satisfaite . Pour le big five de chasse photo, le guépard a largement supplanté le buffle, animal difficile à tuer mais facile à photographier. Depuis les temps héroïques (...) de la grande chasse, le Big Five a été mis à toutes les sauces. On trouve le Small Five, avec deux insectes, le Scarabée rhinocéros (Rhinoceros Beetle) et le Fourmilion (Antlion), un petit insectivore, un macroscélide (Elephant Shrew), une tortue, la Tortue léopard (Leopard Tortoise), un oiseau, un Alecto (Buffalo Weaver), mais aussi le Ugly Five : cette affectueuse appellation désigne les vilains petits canards de la savane. Le quintette change suivant les goûts esthétiques du safariste mais comprend généralement la hyène - qui fait également partie des Smelly five, NDLR : la hyène, le phacochère, l'autruche, le vautour et le marabout. Ajouté par Attila, merci à elle !

Biltong : Viande séchée de boeuf ou de gibier qui se grignote en cours de safari ou à l'heure du Sundowner. 
Comme le Rusk, sa consommation est à vos risques et périls... Ajouté parAttila, merci à elle !

Bleslerie : (dérivé de brêle, n.f.) écriture au second degré (deux est son maximum, c'est un animal binaire). Syn. Dilettantisme. Contr. Pédanterie. Ajouté par Voyajou, merci à lui. NB : BLESL est mon pseudo sur VF...

Boma terme sud africain, employé pour le feu de camp vespéral autour duquel les hôtes se réunissent (vespéralement, œuf corse). C'est l'enclos dans lequel on regroupe les animaux, la nuit pour les protéger des animaux... désormais, bien souvent, ce sont des touristes que l'on regroupe autour du feu de bois. Kraal : idem mais en pierre sèche. Ajouté par Michel85200, merci à lui !

B comme Braaï : copieux barbecue d'une délicieuse viande locale dégustée autour du feu en compagnie d'un doux nectar rouge sud'af, d'une bière namibienne ou d'un cidre local. 
(bon encore faut-il savoir faire un feu... pour les autres il reste la boisson Clin d'oeil). Ajouté par Emma78, merci à elle !

Brûlis : incendie volontaire des étendues herbeuses effectué, en principe - trop rarement respecté -, en début de saison sèche. Cette pratique, l'écobuage, est censée enrichir les sols en minéraux, limiter les insectes nuisibles, comme les tsé-tsé. En fait, les vents, les pluies, qui arrivent rapidement quand le brûlis est fait trop tard dans la saison sèche, délavent les sols et emportent les précieux minéraux loin de la savane. En revanche, les insectes, les petits rongeurs, tous ceux qui s'en nourrissent, servals, chacals, otocyons, oiseaux en pâtissent. L'écobuage répété tous les ans est aussi néfaste pour les arbres, mais comme il favorise les herbages, donc les grands herbivores, donc les si appréciés et si photogéniques grands chats, cet inconvénient est plutôt vu comme un avantage par les rangers et responsables des parcs. Et puis, jouer avec les allumettes, à tout âge, c'est tellement amusant !

Bush : littéralement buisson, désigne une savane très arbustive, une brousse compacte.

Camps plusieurs sortes de camps sont disponibles, du plus simple (camping) au plus luxueux (qui peut être un Tented Camp à plus de 1000 $ la nuit. Par personne, œuf corse):
Camp de brousse : camp de brousse.
Camp de toile (camp de tentes) : tented lodge pour les plus importants.
Camp mobile :  camp non fixe, démonté à certaines périodes de l’année, voire tous les jours ou quelques jours pour les  "fly camps".
Camp privé : camp où l’on ne peut monter sa tente .
Campsite et Special Campsite : terrains de camping dans les parcs nationaux, le Special Campsite est ainsi appelé, je crois, parce qu’il est spécialement cher pour les prestations offertes… En effet, si le campsite offre un coin cuisine, des sanitaires, le Special Campsite est nu, dépouillé, juste un endroit où poser sa tente, aucun équipement annexe n'est disponible. Mais, et c'est là son prix, il est réservé à un seul occupant, on y est seul avec ses accompagnants ! Campsite et Special Campsite sont des terrains de camping à ne pas confondre avec les Tented Camps qui sont des lodges avec des tentes au lieu de bungalows et de mess "en dur"(bandas). Ces tentes peuvent être assez simples ou carrément luxueuses, avec salles de bain, toilettes. Les prix ne sont en rien différents de ceux des lodges de catégorie équivalente, ils peuvent aller pour les moins chers (rares) de 150-200 $ à plus de 1000 $ par nuit et par personne...

Chauffeur : personne conduisant le 4x4 ou minibus ou bus qui nous transporte en safari .

Crossing (franchissement) : passage de rivière pendant la migration par nos amis les migrateurs : gnous, zèbres, élands, gazelles .

Fees :  les droits d'entrée et de séjour dans les parcs et réserves sont un élément important, et souvent ignoré, dans le budget d'un safari. Ces droits sont comptés pour chaque non-résident, élevés, pour le véhicule, élevé, pour les chauffeurs, guides, cuisiniers, réduits. En Tanzanie, ils se comptent par tranche de 24 heures, toute tranche entamée est due, d'où des acrobaties dans la conception du parcours et parfois des trajets précipités pour rester dans les clous.

Fly Camp : camp volant, c'est une formule organisée par les lodges et camps de tente chics qui permet pour un coût bien supérieur de jouir de tout le confort (...) et des prestations offertes par la formule de base du camping. En effet il faut compter un supplément (de 200 à 300 $ par nuit et par personne, excusez du peu...) au prix déjà confortable déboursé pour le lodge... Mais cela permet un contact avec la nature 24/24, et élargit le périmètre d'exploration encore plus qu'un full day. Une expérience que je recommande donc si on peut se le permettre.

Franchissement de rivière : crossing.

Full Day : jour entier, game-drive occupant une journée entière (ou presque) avec un pique-nique comme déjeuner. C'est le moyen de s'écarter plus du lodge/camp. Inconvénient : les heures du midi ne sont pas les plus propices à l'observation de la faune, qui met à profit ces heures les plus chaudes pour siester sous un arbre ou dans les buissons, et ce sont les plus mauvaises heures pour la photo. À tenter quand même, à mon avis...

G comme Game (meat) : délicieuse viande locale au choix kudu (ma préférée), oryx, impala, bubale, springbok, zebra... qui se cuisine parfaitement bien au braaïAjouté par Emma78, merci à elle, qui précise, lucide (?) : Comment ça je ne pense qu'à manger ou boire, mais pas du tout  :). 

Game drive : déplacement en voiture à faible allure pour repérer et observer la faune (game = gibier).

Grande migration : voir notre page sur la grande migration sur ce site, et l’on saura tout, tout, tout (bon, OK, c’est très exagéré) sur ce phénomène cyclique se déroulant sur une année entière. On peut donc voir la migration toute l'année. Si on sait où la trouver... Deux points forts cependant : le début de l'hiver, avec toutes les naissances dans le sud de l'écosystème du Serengeti (qui englobe une partie de l'aire de conservation du Ngorongoro) et de juin à octobre les franchissements de rivière dans le Nord du Serengeti.

Guerrier massai : morane, massai mâle sorti de l’adolescence et pas encore marié, armé d’une belle lance ! Souvent réduit à la fonction d’askari (gardien) nocturne, parfois chauffeur ou spotter…

Guide de safari : guide de voyage.

Guide de montagne : accompagnateur de plongée sous-marine (je crois, de mémoire, mais il faudra que je vérifie).

Guide privé : guide de safari affecté à l’accompagnement exclusif du ou des donneurs d’ordre.

Guide-chauffeur (chauffeur-guide) : chauffeur assurant aussi les fonctions de guide. Les deux fonctions sont souvent liées en Afrique de l'Est et souvent distinctes en Afrique australe, mais ce n'est pas une règle absolue.

Hébergements de safari (types) : belle étoile, tente de toit (ajout de Francky4, merci à lui !), fly camp, tente de camping, camp de tentes avec "tentes" parfois luxueuses, banda, hutte, bungalow, lodge, hôtel, cabane dans les arbres. Tout est possible (et monnayable).

Hide : cache pour l'observation des animaux. Ajouté par Michel85200, merci à lui !

Hiking : trek pas pour moi, car exercice bien trop sportif pour un sujet bien peu sportif. Et puis, je n'aime pas quand ça monte; seule la descente a mq faveur.

Hors-piste : faire du hors-piste, c'est sortir de la piste balisée et rouler dans la nature. Cela abime la végétation, tasse la terre, dérange la faune. Et c’est interdit dans les parcs nationaux, sauf autorisation spéciale,   accordée aux photographes professionnels comme, par exempleà Masai Mara, Michel Denis-Huot, aux équipes de la BBC, aux ONG de protection de la faune comme Cheetah for everaux scientifiques, etc.

Hôtels (catégories pour safaris) : de basique (et cher) à luxe (et encore plus cher). Il n'y a que hors des parcs, dans les villes ou même villages, que l'on peut trouver des hôtels corrects à des prix corrects. Et d'autant plus  à prix corrects qu'ils sont éloignés des parcs.

Jambo! : salutation « swahili » employée par les wamuzungu, les blancs, quand ils veulent saluer comme les locaux, qui n'emploient même pas la forme correcte, Hujambo, mais comme nous, se demandent simplement "si ça va", Habari? (Mzuri sana! très bien !).

Kill (scène de chasse) : mise à mort, ou résultat de la mise à mort, repas de fauves. Ce terme est employé pour l’activité de prédation des fauves, hyènes et canidés mangeurs de viande, mais on ne parle pas de kill pour un otocyon qui attrape un termite.

Kopje : petite tête en afrikaans, c'est le nom des petites collines rocheuses qui émergent du plat Serengeti et qui sont toujours à explorer, riches qu'elles sont en damans, oiseaux de proie, et souvent en lions...

Lodges (catégories) : de basique (et cher) à luxe (et encore plus cher). Un lodge offre plus de capacité qu'un camp et est généralement construit en dur, alors que les camps font appel aux tentes, plus ou moins "sédentarisées".

M comme Marula: un fruit dont raffolent les éléphants (ou A comme Amarula : une liqueur dont raffolent les humains). Ajouté par Emma78, merci à elle ! En photo ci-dessous :

marula 1060581

Minibus : véhicule peu photogénique mais pratique pour la photo, pratique aussi pour les grandes familles. Mais même s’il est - rarement - 4x4, un minibus est moins agile et débrouillard qu'un 4x4 Land ou  Toyota. Notamment, il ne supporte pas bien la saison des pluies. À certains endroits, comme le cratère du Ngorongoro, l'accès peut être réservé aux véhicules 4x4, donc interdit aux banals minibus.

Muzungu : blanc. Au pluriel wamuzungu.

Parc national : espace répondant aux critères définis par chaque état pour la préservation et éventuellement la mise en valeur de ressources naturelles, paysages, flores, faune. Le premier parc national a été celui du Yellowstone aux USA. Les parcs nationaux tanzaniens édictent des règles précises et drastiques : pas d’exploitation de la faune ou de la flore, donc pas de ramassage d’aiguilles de porc-épic, de carapaces ou de plumes de rollier, pas de présence humaine permanente autre que pour le tourisme (une exception, en principe temporaire, à Saadani), perception de droits d’entrée pour véhicules et personnes auxquels s'ajoutent des droits de séjour quotidien.

Philanthropie : si une proposition de safari est moins chère, il y a une ou des raisons, c'est selon, ce qui est sûr, c'est que la philanthropie en fait rarement partie.

Pisteur : personne compétente pour détecter la présence d’un animal et le suivre grâce aux traces et empreintes qu’il a laissées.

Politesse : je ne prétends apprendre la politesse à personne, mais les conceptions que l'on se fait de la politesse peuvent différer d'un continent à l'autre.
En Afrique, saluer, sourire et éviter de s'énerver sont des impératifs. Les personnes plus âgées que nous (c'est de plus en plus rare dans mon cas) ont droit à des marques de respect encore plus élevées : en kiswahili, on appellera Mzee les seniors Messieurs, Mama les dames, Bwana les mâles de nos âges ou -ils sont de plus en plus nombreux dans mon cas- plus jeunes. Des remerciements dans la langue locale sont appréciés, en Tanzanie-Kenya Asante sana.
Et il faut à tout prix éviter les colères, même justifiées (mon certificat fièvre jaune est valable !  Comment plus de chambre libre, j'ai mon voucher ! L'avion de Precision Air est parti 10 mn en avance sans nous attendre ! etc.). Discuter, palabrer, oui, s'exciter, non, c'est absolument contre-productif.

Populations : qu'elles soient constituées d'Herreros, Massais, Bushmen, Hadzabe, Himbas, etc. pouvons-nous, nous, riches -richissimes par rapport à eux- occidentaux, établir le contact avec les "authentiques" populations indigènes ? Est-ce une gageure, comme je le pense, si l’on n’est pas ethnologue ou simplement un jeu d’enfant quand le TO prévoit une journée de chasse avec les Hadzabe, une journée de traite avec les Massai, la visite d’un authentique village ? Sans parler la langue, sans partager repas, nuits, soucis et travaux, la communication ne peut être que superficielle, artificielle. On en apprendra plus en lisant les bons ouvrages qu’en quelques heures de contact tarifé.
La pression sur leur environnement, pression démographique, la limitation de leurs territoires de pâturage ou de chasse au profit de cultures ou d’exploitations minières, les contacts avec les blancs et les africains « plus évolués » contribuent à la perte de leur identité séculaire.
En les "déculturant" ou en les "aculturant", en les coupant de leurs racines, n'en fait-on pas trop souvent des employés de dernière catégorie, askaris ou porteurs, des chômeurs SDF ou des marionnettes pour touristes, et/ou dans le pire des cas, des alcooliques ou des drogués ?  Mais si ces populations authentiques perdent de leur authenticité pur jus à chaque instant, doit-on le regretter ? Faut-il confiner hommes, femmes et enfants comme les sujets d’un zoo humain, leur empêcher de fait l’accès aux progrès médicaux, sociaux, techniques, en perpétuant le mythe du bon sauvage en accord total avec le nature ?
Quelle(s) solution(s) ? De bien plus intelligents et plus informés que moi s’y sont cassés les dents, mais cela reste pour chacun un bien intéressant sujet de réflexion, s'pas ?

Pot holes : nids d'autruches qui engloutissent régulièrement des conducteurs imprudents ou mal équipés. Ajouté par Michel85200merci à lui !

Réceptif : agence locale de safari travaillant avec un TO non implanté directement dans le pays.

Réserve (catégories) : zones de protection naturelles où l'implantation d'habitations et une certaine exploitation de la nature, comme la chasse, le ramassage de bois, parfois du pâturage, sont permises.

Riverbed : lit de rivière. Endroit particulièrement magique quand à sec on y voit un éléphant y creuser un trou...d'eau. Endroit particulièrement frisquet au petit matin ou le soir venu. Ajouté par Michel85200merci à lui !

Rondavel : Habitation typique sud africaine qui, comme son nom ne l'indique pas, est de forme circulaire... Les logements proposés dans le parc du Kruger reprennent souvent et ce vocable et cette architecture. Ajouté par Attila, merci à elle !

Rusk : délicieux biscuits offerts en guise de petit déjeuner avant le morning drive. 
La consommation de cette spécialité sud africaine est déconseillée aux porteurs de dentier et doit être effectuée concomitamment avec l'absorption d'une boisson sous peine d'étouffement. Ajouté par Attila, merci à elle !

Safari : mot kiswahili pour voyage, le safari se met à toutes les sauces en fonction de ses modalités, de son standing, des moyens de déplacement, de sa durée, du moment, etc.
Safari peut désigner l’ensemble du voyage ou chacun des habituels game-drives, ce qui permet en rentrant d’une petite semaine de safari avec ses habituels deux game-drive/safaris par jour d’avoir fait en un seul séjour plus de 10 safaris…
Le safari se fait le plus souvent en voiture, à allure réduite, game-drive safari,  mais aussi à pied, à allure encore plus réduite, walking safari, et de mille autres manières, à cheval, horseback safari,  en vélo tout-terrain, mountain bike safari, en ULM, en montgolfière, balloon safari, en hélicoptère, helicopter safari, en ULM, en bateau à moteur, motor boat safari, comme en canoë moderne ou traditionnel, canoe safari ou mokoro canoe safari, à dos de chameau, camel safari et  même à dos d'éléphant...
Classiquement la journée de safari comporte deux safaris, un aux premières heures de la journée, dès le lever du soleil si possible, et un en fin de journée de 15-16H à la nuit, qui tombe tôt près de l’équateur. Mais on peut avoir un full-day safari commencé tôt le matin et terminé aussi tard que possible, avec pique-nique le midi.
Le safari peut être nocturne, night safari, uniquement hors des parcs ou dans les concessions privées, car dans les parcs nationaux, les safaris doivent être terminés avant le couche du soleil, 18H ou 18H30, ce qui nous a valu quelques rentrées tardives de nuit phares coupés pour ne pas être repérés, avec notamment une épique traversée au clair de lune de la Mwagusi Sand River, à sec certes mais avec des rochers et des creux peu sympathiques…
Safari à la carte : voyage à la carte
Safari de luxe : voyage de luxe
Safari lodge : lodge de voyage. En AFS un safari lodge n'est pas obligatoirement un lodge avec des animaux...c'est l'apanage exclusif du game lodgeAjouté par Michel85200merci à lui !
Safari photo : voyage où la prise de photographies, généralement de la faune, joue un rôle important, sinon primordial. En ce cas, penser au sacro-saint "principe de précaution" : toujours avoir au moins deux boîtiers et deux optiques qui vont bien.
Safari privatif : organisé uniquement pour le ou les demandeurs, sans participants externes
Safari privé : voyage privé par opposition aux voyages de groupe, groupe plus ou moins fourni, des 4 à 6 occupants d’un 4x4 à la trentaine véhiculée en camion…

Savane : étendue herbeuse de graminées avec de rares arbres.

Savanna :  marque de cidre très répandue en Afrique australe qui remplace avantageusement la bière pour ceux qui n'aiment pas. Ajouté par Muriel18, merci à elle !

Shangaan : ethnie sud-africaine réputée pour ses qualités de pisteur..

Spotter : traqueur de faune sauvage, soit embarqué (…) dans le 4x4, soit posté aux endroits stratégiques et communiquant alors par mobile (vive le progrès des communications qui permet à vingt-douze autres véhicules de partager notre léopard).

Sundowner : Apéritif pris dans la savane en admirant le coucher du soleil. Meilleur moment du safari pour certains, remède efficace en cas de safari infructueux pour d'autres... 
(Note du Ministère de la Santé : À consommer avec modération). Ajouté parAttila, merci à elle!
Note à  moi : nous n'avons observé - et pratiqué avec grand plaisir - le sundowner qu'au Botswana, pendant le safari du soir, sur le capot du 4x4 avec gin-tonics, amuse-gueules variés et délicieux. Une pratique qui serai bien venue à l'Est de l'Afrique !

Swahili : le swahili, ou plus correctement kiswahili, est la langue par excellence du safari, si l’on considère que safari est le mot swahili pour voyage ! Mais même si, à partir de son foyer initial, les côtes du Kenya et de la Tanzanie, le kiswahili est en progression, notamment en Ouganda, Rwanda, Congo, Burundi, c'est essentiellement la langue véhiculaire de l’Afrique de l’Est. Et l'on peut donc faire d’excellents safaris dans bien d’autres pays où l’on ne parle pas swahili, mais tswana (Botswana),  zoulou, sotho, xhosa, tswana ou autre (Afrique du Sud), shona (Zimbabwe), ouolof (Sénégal), etc. Notre lexique kiswahili est ici, et nulle part ailleurs.

TATOorganisation rassemblant des T.O. et agences de safari tanzaniens ayant rédigé et s'étant engagés à suivre une charte de services. Qui a dit que les promesses n'engageaient que ceux qui les écoutaient ? Bon, j'arrête le mauvais esprit, disons que, sauf exception, il vaut mieux contracter avec un membre de la Tato (de la Kato au Kenya), une condition que l'on dira nécessaire (aux quelques exceptions près) mais pas forcément suffisante

Temps libre : temps perdu, comme dit ma blonde. Qu'il s'agisse d'une après-midi libre dans la brousse, d'une journée libre à Arusha (ville pas désagréable mais peu réputée pour ses attraits touristiques intrinsèques), voire dans certains cas d'une visite abusive de plantation, de marché ou de pseudo-village, toutes les astuces sont bonnes pour éviter de payer des fees (cf. supra). Et, subséquemment, nonobstant nos souhaits (OK, j'arrête le sabir à képi), réduire le temps passé en game-drive à la recherche et à l'observation de la faune.

Tented lodgecamp de tente d'une certaine importance

TOTour Operator, intermédiaire se chargeant d’organiser un voyage de A à Z : réservation moyens de transport, hébergements, guides. Ne prend parfois pas en charge les transports internationaux.

Trek : déplacement pédestre long et qui fait mal aux pieds (et aux poumons) mais du bien au cœur (et à la tête).

Véhicule privatif : véhicule réservé au donneur d’ordre. Cher si retenu à l'avance, possiblement moins cher si pris sur place, éventuellement gratuit si l'on est gentil (ou très embêtant pour ceux qui safarisent dans le même 4x4)... 

Voucher : attestation écrite remise par le TO confirmant la mise à disposition d'une chambre/tente/banda ou/et d'un repas ou d'un vol en avion-charter ou avion-taxi. Le voucher est, en principe, remis au prestataire qui le conserve pour se faire payer. Il peut arriver - l'Afrique est imprévisible, s'pas ? - que le voucher ne soit pas honoré, pour une raison x. D'où, quand c'est notre tête qui ne revient pas, l'expression bien connue "avoir une tête à voucher dehors". Désolé. 

Walking safari : safari à pied, la faune a tendance à avoir une distance de fuite plus grande, voire beaucoup plus grande qu’en game-drive, certes on voit moins mais différemment, c’est une expérience à mener au moins une fois, ne serait-ce que pour le folklore du ranger armé qui accompagne et donne à la promenade des allures de safari de chasse du siècle dernier.

Waterhole : point d'eau où, avec un peu de chance, de nombreux animaux viendront se désaltérer en votre présence. Ajouté par Michel85200, merci à lui !

Wild card : précieux sésame de couleur verte permettant l'accès illimité aux nombreux parcs sud africains affiliés à ce programme durant une année. 
Existe pour un solitaire, un duo de n'importe quelle nature ou une famille et est envoyée par voie postale contre le paiement d'une somme très modique si on la compare aux "Fees" exigés en Tanzanie, en Zambie et au Kenya. Ajouté par Attila, merci à elle !

Dans les parcs et réserves :

Selous GR

Selous Game Reserve

Plus grand que la Suisse avec 54 600 km², deux fois plus grand que le Danemark, le Selous Game Reserve, la Réserve de gibier du Selous (je préfèrerais le terme de Réserve de faune du Selous mais c'est souvent traduit en français par Réserve de chasse du Selous...) doit son nom à Frederick Courteney Selous (31.12.1851-04.01.1917), chasseur et guide réputé, héros britannique tué au Tanganyika pendant la Grande Guerre.

Lire la suite...

Parcs du Nord & Ngorongoro

PARCS DU NORD TANZANIEParcs du Nord tanzanien et Aire de conservation du Ngorongoro

Les grands classiques des parcs nationaux du Nord de la Tanzanie sont dans l'ordre décroissant de fréquentation Serengeti, Manyara, Tarangire. Il faut rajouter au circuit classique une entité qui n'est pas un parc, le N.C.A. (Ngorongoro Conservation Area), territoire de conservation du Ngorongoro avec son célèbre cratère.

Lire la suite...

Ruaha NP

 

Ruaha National Park TanzanieRuaha National Park

Le parc national de Ruaha a d'abord été une réserve de gibier, la réserve de Saba créée en 1910 puis un Parc national en 1964. Ruaha a longtemps été le deuxième parc national de Tanzanie en superficie, juste derrière le Serengeti. Le projet d'extension du Grand Ruaha était évoqué de longue date, mais il n'a été achevé qu'il y a peu, le propulsant au premier rang.

Lire la suite...

Rubondo NP

RUBONDO island np TANZANIERubondo

Le parc national de l'Ile de Rubondo, Rubondo Island National Park, est situé au sud-ouest du lac Victoria dans le golfe Emin Pasha. Créé en 1977 grâce à notre confrère vétérinaire le Dr Bernard Grzimek, qui ne s'est pas contenté de sauver Serengeti et Ngorongoro, c'est bien "plus qu'un paradis aquatique" pour les perches du Nil et autres loutres mangeuses de tilapias, c'est aussi le repaire des guibs harnachés, des sitatungas et d'une foule d'oiseaux.

Lire la suite...

Serengeti et protection de la faune

serengeti-kopjesAires protégées Le Serengeti, un cas d'école pour la conservation de la faune sauvage

Alain Zecchini Semaine vétérinaire N° 1252 du 13.01.2007 Article original de R. Hillborn et coll. « Effective enforcement in a conservation area » Science 24.11.2006

Lire la suite...

Parcs du Sud & Selous

parcs nationaux sud tanzanieParcs du Sud tanzanien

Les parcs du Sud de la Tanzanie (et le Selous Game Reserve) sont souvent négligés, au moins pour un premier safari tanzanien. Bien à tort, car ils ne sont pas sans attrait touristique et faunistique. On peut notamment y trouver des espèces absentes ou rarement vues dans le nord comme lycaons, antilopes rouannes, antilopes sable... Et surtout, surtout, ces parcs du Sud de la Tanzanie sont beaucoup moins "encombrés" que leurs homologues du Nord.

Lire la suite...

Katavi NP

katavi national park tanzanieKatavi

Katavi est le troisième parc de Tanzanie en superficie avec 4471 km², derrière Ruaha et le Serengeti, mais son écosystème est aussi grand que celui du Serengeti avec plus de 20 000 km2 en y incluant la Rukwa Game Reserve, la Luafi Game Reserve, etc. Mais la plus grande différence, c'est que Katavi reçoit moins de visiteurs en un an que le Serengeti en un jour ! Katavi est le secret le mieux gardé du monde du safari, dit-on...

Lire la suite...

Tarangire NP

tarangire npTarangire

Le parc national du Tarangire est proche d'Arusha, au sud de Manyara. Le trajet Arusha-Tarangire (ou vice-versa) peut se faire en 2 à 3 heures sans foncer (ce qui est le plus souvent impossible de toute façon car les 4x4 de safaris ont -théoriquement du moins- un moteur bridé à 80 km/h). 

Lire la suite...

Manyara NP

MANYARA NATIONAL PARK TANZANIEManyara

Le parc national du lac Manyara présente l'avantage d'être près d'Arusha et comme sa superficie est relativement réduite (330 km²), on peut n'y passer qu'une demi-journée en arrivant d'Arusha ou en repartant. Mais on peut aussi y trouver de quoi y passer des journées entières. Le parc est organisé comme une large rive forestière du Lac Manyara. Ce lac en occupe une grande partie, presque les deux tiers quand il est au plus haut.

Lire la suite...

Udzungwa NP

UDZUNGWA NATIONAL PARK TANZANIEUdzungwa

Le Parc national des Montagnes d'Udzungwa, Udzungwa Mountains National Park, est un grand parc (1990 km²) qui peut être visité en allant du parc de Mikumi à Ruaha. Il est situé dans la montagne la plus haute des douze qui composent l'Arc montagneux de l'Est, qui est parfois surnommé "les Galapagos africaines" en raison de la richesse de sa flore et de sa faune.

Lire la suite...

Mikumi NP

Mikumi NP Tanzanie

Mikumi

Avec 3230 km², Mikumi, érigé en parc national en 1964 est le cinquième parc de Tanzanie en taille, juste un peu moins grand que Mkomazi. Il est adjacent au sud et à l'est à la partie de la réserve du Selous interdite à la chasse. Situé à moins de 300 km et moins de quatre heures de route de Dar Es Salam, Mikumi NP est le plus fréquenté des parcs du sud tanzanien.

Lire la suite...

Ngorongoro Conservation Area et cratère

Cratere du ngorongoro tanzanieNgorongoro

Quand on parle du Ngorongoro, c'est généralement au cratère que l'on pense. Le cratère du Ngorongoro est le diamant ou plutôt l'émeraude de la Tanzanie. Avec plus de 400 000 visiteurs par an, c'est la première des trois destinations touristiques naturelles les plus fréquentées du pays, les deux autres étant le Serengeti et le Kilimandjaro. Il est le point culminant (si j'ose dire...) de l'Aire de conservation du Ngorongoro, Ngorongoro Conservation Area.

Lire la suite...

Kilimanjaro NP

Kilimanjaro national park

Kilimanjaro ou Kilimandjaro

Le parc national du mont Kilimandjaro (avec un d avant le j en français, mais pas en anglais), Mount Kilimanjaro National Park, a une vocation trek et hiking bien plus que safari animalier. Plus haut sommet d'Afrique avec ses 5895 m, le Kilimandjaro est situé en Tanzanie, ce qui résulterait d'un cadeau fait au début du vingtième siècle par la Reine Victoria à son petit-fils le Kaiser Guillaume lors de la fixation de la frontière entre le Kenya, colonie anglaise, et le Tanganyika, colonie allemande, ancêtre de la Tanzanie.

Lire la suite...

Kitulo NP

KITULO NP TANZANIEKitulo

Le parc national du plateau de Kitulo est situé à proximité de la rive orientale du Lac Malawi (que les Tanzaniens nomment lac Nyasa...). Les populations locales qui l'ont appelé "Bustani ya Mungu", le Jardin de Dieu, et les botanistes qui le surnomment le "Serengeti des fleursdonnent une idée de l'intérêt principal du parc, sa flore.

Lire la suite...

Arusha NP

arusha nationaL parkArusha National Park

Tout petit (à l'échelle tanzanienne) avec seulement 137 km² initialement, l'Arusha National Park a vu sa surface portée à 542 km². La Réserve forestière du Mont Meru à l'ouest et le cratère de Ngurdoto à l'est lui ont en effet été annexés. Un des grands avantages du parc est sa position géographique toute proche d'Arusha, la ville des safaris, à 32 km soit moins d'une heure en voiture, du Kilimanjaro International Airport, et de Moshi, la ville du Kilimanjaro.

Lire la suite...